Soutenez ma plainte contre l'instrumentalisation de la justice par la mairie de Puteaux

6a00d8341c339153ef01bb07b0f5cd970d-800wi

MERCI ! 2.500 euros ont été récoltés, soit 100% de l'objectif atteint.

Depuis 2004, le maire de Puteaux, directement ou via son entourage, a lancé 12 plaintes contre moi. Face à ce harcèlement judiciaire, je ne faisais que me défendre. Aujourd'hui, j'ai déposé une plainte avec constitution de partie civile devant le tribunal de Nanterre, afin de dénoncer l'instrumentalisation de la justice par la municipalité de Puteaux. Aidez moi à financer cette offensive, "car il n'est pas acceptable que des élus, fussent-ils maires, se permettent tout sans avoir à répondre de leurs actes".

L'argent récolté par le comité de soutien à Christophe Grébert servira à payer l'avocat pour cette action :

(ou vous pouvez envoyer un chèque à l'ordre "COMITÉ DE SOUTIEN À CHRISTOPHE GRÉBERT" à cette adresse : Comité de soutien C/O JB PAULET 69 Avenue du Général de Gaulle 92800 Puteaux)


Sauvegarde du vieux cinéma de Puteaux : pour le moment, la mairie ne partage pas notre curiosité

6a00d83451b9bc69e201bb096cd8c7970d-250wi

Il y a quelques jours, je vous parlais de l'ancien Casino de Puteaux, rue Gerhard, l'un des plus vieux cinéma au monde. Celui-ci a été racheté par la mairie qui a l'intention de transformer ce bâtiment historique en annexe de l'école maternelle Parmentier. Le journal Le Parisien a publié aujourd'hui un article sur le sujet. Il y rapporte les propos mensongers du cabinet du maire qui tente de faire croire que tout le monde est d'accord avec ce projet et qu'il n'y a pas d'alternative. C'est faux et j'explique pourquoi (j'ai aussi envoyé un droit de réponse au Parisien) :

Dans cet article, il est écrit que lors du conseil municipal de décembre, j'aurais voté en faveur du projet de transformation de ce monument historique en salles de classe. C'est faux. Ce jour là, la délibération soumise au vote des élus portait uniquement sur le versement d'une indemnité d'éviction à l'actuel occupant du vieux cinéma. Le projet du maire de transformer ce bâtiment en annexe scolaire n'a fait l'objet d'aucune discussion : c'est son choix personnelle. C'était cela ou rien, avec le menace sous entendue d'une "démolition" pure et simple du bâtiment. Cette menace est exprimée à nouveau dans Le Parisien par le cabinet du maire (Lire ci-dessous).

Lors du conseil, j'ai été surpris d'entendre Joëlle Ceccaldi affirmer que ce bâtiment n'était de toute façon pas classé aux monuments historiques, quand je lui ai demandé pourquoi l'ancien cinéma ne serait pas conservé. 

Après une recherche documentaire sur cette ancienne salle des fêtes, qui a été l'un des premiers cinémas (trace des premières projections en 1905), je propose qu'on engage auprès des services du ministère de la culture une procédure pour réclamer son classement, et ainsi assurer sa conservation et lui donner une nouvelle vie culturelle.

Ce bâtiment peut être sauvé tout en réalisant l'agrandissement de l'école Parmentier. Les 2 projets ne s'opposent pas, comme tente de la faire croire le cabinet du maire pour forcer à la démolition du vieux cinéma à la seule exception symbolique mais surement insuffisante de sa façade.

EXTRAIT DU PARISIEN DU 16 JANVIER 2017 : 

Leparisien 

EXTRAIT DE LA DÉLIBÉRATION SOUMISE AU VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PUTEAUX LE 14 DÉCEMBRE 2016 (question 14 de l'ordre du jour) :

CM-puteaux-dec17-question14

 

DROIT DE RÉPONSE ENVOYÉ AU PARISIEN :

Dans votre article " Le plus vieux cinéma de Puteaux sera transformé en école" publié le 16 janvier, vous affirmez que j'ai "voté la délibération adoptée lors du conseil municipal de décembre" visant à transformer ce bâtiment historique en annexe d'une école maternelle voisine. Ceci est faux. La délibération soumise aux élus concernait uniquement le versement d'une indemnité d'éviction à l'ancien occupant des lieux (voir PJ).
Jamais ce projet de transformation n'a été débattu en conseil. Il s'agit d'une décision unilatérale du maire.
Je souhaite pour ma part que ce lieu - faisant partie du patrimoine cinématographique français-  soit sauvegardé et qu'une procédure de classement aux monuments historiques soit donc engagée au plus vite.

 

VOUS CONNAISSEZ UN PASSIONNÉ, UN ENSEIGNANT, UN HISTORIEN OU UN PROFESSIONNEL DU CINÉMA ? POUVEZ-VOUS LUI FAIRE SUIVRE MON MESSAGE :

Bonjour,

Je suis élu local à Puteaux dans les Hauts-de-Seine.

La ville vient d'acheter un bâtiment construit en 1895. Les archives municipales montrent que ce bâtiment a été transformé rapidement en cinéma, dès les premières années de 1900. Ce qui en ferait l'un des 1ers cinémas permanents au monde !

Malheureusement, ce bâtiment n'est pas classé aux monuments historiques et la mairie a l'intention de le détruire en n'en conservant que la façade.

Il me semble qu'il faudrait au moins étudier la sauvegarde de l'ensemble du bâtiment pour un projet culturel, cinématographique ou pas.

Auriez-vous des contacts de personnes qui seraient intéressées par un tel sujet ?

Voici mes articles sur ce vieux cinéma :

http://www.monputeaux.com/patrimoine

Cordialement,

Christophe Grébert

LE PREMIER FILM DE L'HISTOIRE A PEUT-ÊTRE ÉTÉ PRÉSENTÉ AU CASINO : 

 


A vous la parole : stationnement anarchique autour du collège privé Charles de Foucault à Puteaux

CollegepriveAnne, qui habite le quartier Rosiers/Moissan, sur le haut de Puteaux, constate qu'on laisse des voitures se garer sans contrôle devant le collège privé « Charles de Foucault » :

"Depuis l'ouverture du collège privé Charles de Foucault, nous sommes confrontés au ballet incessant des voitures et des camionnettes sur un chemin en principe réservé aux véhicules d'urgence et aux piétons.

Cette voie, qui permet d'accéder au pied des immeubles du quartier, était auparavant fermée par une barrière. Cette dernière a été enlevée lorsque le collège a ouvert. La pose de grilles ainsi que d'un panneau "Voie pompiers" devait être suffisant pour dissuader les automobilistes d'y stationner. Malheureusement, il n'en est rien.

Depuis plusieurs mois, nuit et jour, des véhicules se garent le long des murs du collège (voir photo). Pendant leurs manœuvres, ces véhicules roulent très prés du parc réservé aux enfants.

Alertée plusieurs fois, la police municipale affirme ne pas pouvoir intervenir dans une « résidence privée » sauf si l'office HLM lui en fait la demande.
Des caméras sont pourtant installées devant le collège. La police connait la situation. Pourquoi ne s'agit-il pas pour elle d'une alerte suffisamment sérieuse.

Résidente de ce quartier, je souhaite que vous évoquiez lors du prochain conseil municipal le laisser aller de ce stationnement anarchique et sauvage à cet endroit". 

Des voitures autorisées à circuler et à se garer sans contrôle juste devant un collège et au milieu des piétons, en plein état d'urgence et plan Vigipirate, on peut en effet être très étonné. 

J'interrogerai donc le maire sur cette question lors du prochain conseil municipal.

Christophe Grébert


Soutien aux assistantes maternelles de Puteaux

4551288594_449c9bfbdb_o

L'opposition municipale de Puteaux apporte son soutien aux assistantes maternelles dans sa tribune qui sera publiée en février dans "Puteaux infos" : 

Notre soutien aux assistantes maternelles de Puteaux

A Puteaux, nous constatons que de plus en plus d'assistantes maternelles sont sans activité. Sur le site de la ville, 18 ont déposé des annonces. Et il y a en a des dizaines sur les sites spécialisés.

L’offre de garde dans notre ville doit rester diversifiée, afin de garantir aux parents une solution adaptée à leurs souhaits. En parallèle de la création de nouvelles crèches, nous devons donc également soutenir nos assistantes maternelles.

Dynamiser les lieux de rencontres :

Chargés de mettre en contact et d’accompagner les parents et les assistantes, nos 2 Relais Assistantes Maternelles (20 rue Benoît Malon et 157 rue de la République) doivent davantage valoriser ce choix de garde. Et pour améliorer la mise en relation, nous proposons la création d’un Relais intercommunal.

Créer des emplois  :

Nous manquons de personnel pour la petite enfance. La ville devrait favoriser l’insertion des assistantes au chômage dans les structures communales. Ainsi, leur savoir-faire continuera de profiter à la collectivité et à nos enfants.

Bouchra Sirsalane, Francis Poézévara, Christophe Grébert, Evelyne Hardy, Olivier Kalousdian

Réagissez et contactez-nous sur : WWW.RASSEMBLEMENT-PUTEAUX.FR


Propaganda : 32 photos du maire de Puteaux et de son fils dans le journal municipal

IMG_3145

Le numéro de janvier du journal municipal de Puteaux, tiré à 27.000 exemplaires, a été distribué dans nos boites aux lettres. Comme d'habitude, on y trouve de nombreuses photos de la maire Joëlle Ceccaldi et de son fils maire-adjoint Vincent Franchi.

Au total, on a compté 32 PHOTOS des 2 membres du clan ceccaldiste.

Page 33, la mère et son fils apparaissent dans un photo-montage assez ridicule : leurs images sont insérées dans des boules de Noël ! Il fallait oser.

Un véritable culte de la personnalité, comme en Corée du Nord

La mère et le fils préparent le bon peuple à la venue du successeur, tout comme Kim Jong-Il avait préparé la venue de Kim Jung-Un.

Mais pire encore : on nous dit que l'enfant en couverture de ce 1er numéro de l'année serait le petit fils de la maire. Une 4e génération de Ceccaldi ? L'absurdité de la situation politique à Puteaux explique la crise que nous connaissons au niveau national : Les Ceccaldi, les Balkani... ont été élus par les citoyens. Comment l'expliquer sans mettre en doute le système représentatif. 

Puteauxinfos

IMG_3147


9 mois de travaux sur l'avenue Charles de Gaulle à Puteaux

33966196_69ec3f88be_z

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine renouvelle l’éclairage public le long de l’avenue Charles de Gaulle (D913) à Puteaux, entre le rond point des Bergères et le boulevard Circulaire de la Défense. 

Ce chantier, qui consiste à remplacer les vieux lampadaires par de nouveaux modèles à LED, doit s’achever en septembre prochain.

Les travaux pourront entrainer la suppression de la voie bus ou de la voie lente, en journée. De même, le stationnement pourra être interdit sur les contre-allée et des déviations piétonnes seront mises en place aux endroits le nécessitant.

Avec le chantier de la Rose de Cherbourg et celui de la couverture du rond point des Bergères, c'est tout le quartier qui est en travaux. Cela entraîne de nombreuses perturbations. Mais cela va transformer considérablement ce secteur du haut de Puteaux... on espère en mieux. En attendant, courage aux riverains !
Nous ferons régulièrement remonter vos remarques et difficultés devant le conseil municipal. N'hésitez pas à m'alerter : grebert@gmail.com
Christophe Grébert

(photo : monputeaux.com)


La primaire de la gauche à Puteaux : les bureaux de vote

975930-candidats-primaire-de-gaucheLes dimanches 22 et 29 janvier 2017, les électeurs de gauche sont invités à participer à la 2e Primaire citoyenne, afin de déterminer quel candidat représentera la gauche au premier tour de l’élection présidentielle. A Puteaux, comme en 2011, trois bureaux de vote seront mis en place : deux à l’école Jean Jaurès pour le bas de Puteaux, un à l’espace Jules Verne pour le haut de Puteaux.

L’élection est ouverte à tous, il suffit d’être inscrit comme électeur/électrice. Vous pourrez voter dans le bureau auquel est rattachée votre adresse sur la liste électorale pour les élections (voir carte ci-dessous). Celui-ci est indiqué sur votre carte d’électeur.

  • Bureau A – Ecole Elémentaire Jean Jaurès – 128, rue Jean Jaures 92800 Puteaux
    Votent au bureau A tous les électeurs des bureaux 1 à 8 pour les élections “classiques”.
  • Bureau B – Ecole Elémentaire Jean Jaurès – 128, rue Jean Jaures 92800 Puteaux
    Votent au bureau B tous les électeurs des bureaux 9 à 19 pour les élections “classiques”.
  • Bureau C – Espace Jules Verne – 4, rue Marcelin Berthelot 92800 Puteaux
    Votent au bureau C tous les électeurs des bureaux 20 à 32 pour les élections “classiques”.

Vous devrez verser 1 euro au moment de voter, afin de participer aux frais d'organisation de cette primaire.

Voici une carte pour savoir dans quel bureau vous rendre, selon votre lieu d'habitation : 

SI VOUS VOULEZ ÊTRE BÉNÉVOLE POUR TENIR LES BUREAUX DE VOTE, CONTACTEZ FRANCIS POÉZÉVARA