Crue de la Seine : Puteaux reconnue en état de catastrophe naturelle

39347018805_150f8ed78c_k

Suite à la crue de la Seine survenue en janvier, et comme en juin 2016, la ville de Puteaux est reconnue en état de catastrophe naturelle.

La reconnaissance en état de catastrophe naturelle ouvre droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens qui ont été assurés.

A Puteaux, une partie de l'île a été inondée. Les dégâts sont importants dans le parc Lebaudy, dont les installations avaient été refaites après la crue de 2016. 

Sur les quais de Seine, côté ville, des sous-sols d'immeubles ont aussi été inondés.

Mon message au maire envoyé dès le 23 janvier a permis une plus grande réactivité de la municipalité : La ville a multiplié les messages d'avertissement sur les réseaux sociaux. C'est une bonne chose, mais c'est insuffisant. Des pompes auraient pu être ainsi pré-positionnées par les services communaux afin d'éviter l'inondation de parkings et de caves de particuliers.
La prévention n'est donc pas suffisante. Pourtant Puteaux est particulièrement exposée. Nous en avons la démonstration. Le constat est aussi que si une catastrophe plus importante survenait, notre municipalité n'est pas du tout prête à y faire face.

Christophe Grébert

VOIR MES NOTES SUR

(photo : le parc Lebaudy après la décrue de la Seine, Flickr)


Budget participatif de Puteaux : voici les premières propositions des habitants

6a00d8341c339153ef01b7c94f1390970b-800wi

En début de semaine sur PUTEAUX FUTUR, nous vous demandions ce que vous feriez avec 9 millions d'euros, soit le montant du budget participatif de Puteaux si nous y consacrions 5% du budget investissement de la ville en 2017. En seulement 3 jours, vous avez fait de nombreuses propositions : 36 IDÉES pour rendre notre ville plus agréable à vivre et plus solidaire.

C'est la preuve que les habitants de Puteaux ont des choses à dire, plein d'idées et de nombreux avis dont la municipalité se prive. Nous ne ferons pas, pour notre part, cette erreur et nous soutiendrons vos propositions.
Christophe Grébert

Voici une synthèse de vos propositions dans le cadre d'un budget participatif communal : 

- MOBILITÉ / VOIRIES

1/ Favoriser le vélo,

2/ Créer des ateliers de réparation pour les vélos,

3/ Créer des pistes cyclables et autoriser le contre sens pour les vélos,

4/ Aménager une piste cyclable entre Puteaux et Neuilly via le pont de Neuilly (« Si on habite à Puteaux et qu'on veut aller à Neuilly en vélo, on ne peut pas emprunter la route normale car il n’y a aucune voie pour les vélos et les voitures roulent trop vite », « Depuis longtemps, les deux ponts (Puteaux et Neuilly) auraient du se doter d'un encorbellement dédié aux circulations douces »),

5/ Créer de nouvelles stations Vélib,

6/ Limiter la vitesse à 30km/heure dans toute la ville, en installant des panneaux bien visibles,

7/ Créer de nouveaux circuits Buseolien (« Mettre en place plus de navettes entre le bas et le haut de Puteaux et plus fréquentes », « Je souscris au développement de navettes entre le coeur Défense et Puteaux »),

8/ Aménager des trottoirs plus larges,

9/ Résoudre enfin le passage sous la voie ferrée qui relie le bas (Bd wallace) au haut (rue Cartault) de la ville (« Une piste en virages pour les vélos et poussettes est vivement attendue »),

10/ Installer un panneau d’affichage des horaires du Tramway à l’arrivée des escalators, 

 

- DANS LES QUARTIERS

11/ Donner de la vie à la rue Jean Jaurès, entre la mairie et Bellini, avec des commerces (car « c’est très triste le soir. Les bâtiments sont délaissés et les restaurants fermés »),
 
12/ Améliorer les panneaux d'indication à la Défense (« Beaucoup de personnes sont toujours perdues à Esplanade de la défense »),

13/ Améliorer toutes les liaisons avec la Défense (« Je pouffe de rire quand on me parle de la Défense comme une seconde City et que je vois l'état des ascenseurs pour y accéder, des escalators toujours en panne, de la station de bus si glauque, je ne parle même pas de la station de métro à laquelle on ne peut accéder en voiture ou en vélo »),

14/ Réparer l'ascenseur à Boieldieu (« qui ne fonctionne plus depuis 6 mois »),

15/ A la résidence Lorilleux, « les briques tombent » (« cette résidence ne bénéficie pas du même traitement que les autres résidences…je comprends pas. Le contraste avec les résidences réhabilitées est flagrant », « Venez voir les façades, les briques, les murs »),

16/ Construire un supermarché, des petits commerces et un commissariat sur le haut de Puteaux ("Le haut de Puteaux est délaissé par rapport au centre-ville"),

 

- ENVIRONNEMENT / ESPACES VERTS

17/ Aménager des jardins avec des réservoirs de pluie sur les toits des immeubles,

18/ Lors de la coupe des arbres, mettre les copeaux de bois à disposition des habitants,

19/ Créer des espaces verts dans le secteur rue Jean Jaurès / quartier Bellini,

20/ Créer un parc uniquement pour les chiens ("ce serait sympa et cela débarrasserait le parc du moulin de toutes ses crottes qui envahissent les pelouses"),

21/ "Ouvrir tous les parcs de la ville !"

22/ Rendre l'île à nouveau gratuite,

 

- PROPRETÉ

23/ Mener une campagne pour que les propriétaires de chien ramasse les crottes,

24/ Installer plus de poubelles à verre,

 

- TRANSITION ENERGÉTIQUE

25/ Installer des panneaux solaires et des pompes à chaleur dans les habitations,

26/ Relancer un programme de subvention aux habitants qui doivent faire l'effort de s'adapter énergétiquement ("Aider à l’isolation des vieux logements"),

 

- FAMILLE / JEUNESSE / SOLIDARITÉS

27/ Organiser les classes de neige ou des séjours à l'étranger y compris pour les jeunes du haut de Puteaux,

28/ Créer une nouvelle crèche ("Pour aider les parents"),

29/ Aider les sans-abris,

30/ "J'accorderais une subvention plus importante à l'Association AMTIP qui réalise un travail formidable à Puteaux depuis 40 ans !"

 

- CULTURE / SPORTS / LOISIRS

31/ Proposer des sorties culturelles comme celles proposées par le Club 102 mais pour tous les Putéoliens,

32/ Créer une salle de sport sur le haut de la ville,

33/ « Organiser plus d'événements dans la ville »,

34/ Mettre à disposition un terrain d’entraînement et du matériel adapté pour nos footballeuses (« Elles sont pleines de volonté mais commence à baisser les bras à attendre une meilleure organisation »),

35/ "J'aménagerai l'île de puteaux avec beaucoup beaucoup plus de jeux pour les enfants, toboggan, etc",

36/ Ouvrir une MJC ("c'est un gros vide à Puteaux"). 


La mairie de Puteaux découvre l'existence du quartier Bellini

27788661_10155481514122736_8045941732970721242_o

Il a suffit que je vienne visiter le quartier Bellini la semaine dernière pour que la mairie de Puteaux redécouvre l'existence de cette partie de la ville. Depuis, elle effectue des travaux dans tous les coins !

Repassant hier dans ce quartier du bas de la commune, je constate en effet que de nombreux ouvriers font des travaux dans la rue Bellini. Dans mon reportage, j'avais souligné qu'en raison des multiples chantiers en cours dans le quartier, des places de stationnement résidentiel avaient disparu. La mairie a aussitôt engagé des travaux et annonce la remise à disposition de 8 places de stationnement face à la résidence HLM Bellini. Nous vérifierons si cette promesse est tenue.

Je viendrai régulièrement dans ce quartier pour rencontrer ses habitants et suivre l'évolution des différents chantiers. La rénovation de plusieurs tours et la création de l'espace Oxygen au métro Esplanade de la Défense aurait dû être l'occasion pour la ville de proposer un réaménagement des circulations et des espaces verts du quartier. Il n'est pas trop tard. J'interviendrai sur ce sujet lors du prochain conseil municipal.
Christophe Grébert

26371575258_38754ddd0f_z(photo Flickr)


Puteaux plongé dans le noir

DV20aiMWkAE5uZS

Lundi soir, une partie de Puteaux était encore plongée dans le noir. Dans plusieurs quartiers de la ville, notamment à Lorilleux et aux Rosiers, l'éclairage public ne fonctionnait pas. Cela fait plusieurs mois que ces pannes se multiplient. La mairie reconnait que son réseau est vieillissant et promet de le moderniser. Il serait temps !

En janvier, la ville avait expliqué que ces coupures étaient "dues aux remontées d'humidité" causées par la pluie. La mairie, qui est responsable de son réseau d'éclairage public, promet de "réparer au plus vite ces défaillances" et de "réaliser d'importants travaux de modernisation" de son réseau électrique local.  Il serait temps en effet de se préoccuper de cela, puisque ces pannes à répétition sont signalées depuis un bon moment.

Puteaux a besoin d'être mieux géré. L'action politique, c'est AN-TI-CI-PER et pas attendre la panne pour réparer.
Christophe Grébert

(photo : Twitter)

Vous avez été nombreux à réagir lundi soir sur les réseaux sociaux :