puteaux.typepad.com > Rue Arago à Puteaux : mais que fait la maire ?

Voici des photos qui ont été prises le samedi 2 juillet 2005 dans un immeuble délabré de la rue Arago, à Puteaux. 12 familles habitent ici. Je me suis rendu dans une de ces familles : une mère célibataire, son enfant et sa tante. Ils habitent tous les 3 au rez-de-chausée dans une seule pièce... de 7,5 m2 ! Il y a un trou dans le sol, par lequel les rats passent. Il n'y a pas de toilette, pas d'eau chaude. Il y a un wc à la turc dans la cour de l'immeuble, que personne n'utilise. Les murs pourris s'effondrent. Dans les étages, ce n'est pas mieux. Le propriétaire fait faire des "travaux" : en réalité, un ouvrier recouvre murs et plafonds de plaques de platres. Les locataires "vivent" dans un chantier depuis 4 mois... au milieu des gravas et des cables électriques. Dans une chambre d'enfants, les murs sont noirs d'humidité. Dans les douches, le platre et le carrelage tombent. Dans une cuisine, une fenêtre en PVC a été collée sur l'ancien cadre en bois ! Tout simplement ahurissant ! La mairie et la préfecture connaissent bien la situation. La commission d'hygiène de la mairie de Puteaux a classé cet immeuble "limite insalubre" !!! Certains des locataires font des demandes de logements HLM depuis 30 ans. Ne sont-ils pas prioritaires ? Parmi les 5.500 logements de l'Office HLM municipal, il y en a plusieurs dizaines de libres. Qu'attend-on pour reloger ces gens ? Un accident grave ? La députée-maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, affirme dans ses discours être à l'écoute des gens et protéger les enfants. Au-delà des mots, nous réclamons des actes, maintenant.

0
1
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38